Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

L’homme politique doit faire ou se taire !

Posted by Hervé Moine sur 12 février 2009

sarkozyrousseau

58 % des Français jugent que Nicolas Sarkozy « parle beaucoup mais ne fait pas grand-chose ».*

Il ne s’agit pas de savoir si cette opinion est vraie ou fausse… Je n’ai jamais accordé beaucoup d’importances aux sondages quels qu’ils soient. Cependant celui-ci m’a amusé après avoir relu avec vous ce passage de Rousseau.

« On me demandera si je suis prince ou législateur pour écrire sur la Politique? Je réponds que non, et que c’est pour cela que j’écris sur la Politique. Si j’étais prince ou législateur, je ne perdrais pas mon temps à dire ce qu’il faut faire; je le ferais, ou je me tairais. » Jean Jacques Rousseau, Du Contrat Social, Principes du droit politique, 1762.

*Sondage réalisé par Sofres-Logica du 30 janvier au 2 février sur un échantillon national de 1.000 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées à leur domicile. Ce sondage a été réalisé pour le Nouvel Observateur.

Publicités

4 Réponses to “L’homme politique doit faire ou se taire !”

  1. William Accary said

    Je suis d’accord avec la majorité des français…
    Sarkozy fait beaucoup de promesses.. mais quand on regarde ce qu’il fait vraiment, on voit que peu de choses ne changent. Ou alors les choses qu’il fait concrètement ne sont pas bonnes pour le peuple français.
    Je n’étais pas très confiant lors de son élection, on me disait « mais non il va bien diriger le pays », je dit : voyez maintenant ce que réalise celui en qui vous aviez(avez toujours?) confiance(je parle en général).
    Rousseau à raison, il faut mieux le faire et se taire que de parler et de ne pas le faire. Mais les hommes politiques sont connus pour leur « tchatche » légendaire, ce qui au final est bien dommage… ils feraient mieux d’agir.

  2. Myra said

    Je me permet de faire le lien entre philosophie et histoire de France et de vous proposez un texte qui me parait fort intéressant. Certes il n’est pas du Rousseau mais je pense qu’en ironisant cela peut très bien cadrer avec le sujet.

    Dans « Napoléon le petit », Victor Hugo dépeint en ces termes :

    ” Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien.
    Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être.
    Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène : il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! cette roue tourne à vide. L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux.
    Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé “.

    Victor HUGO, dans “ Napoléon, le petit “

    Arrêtons nous simplement à la taille et nous trouverons des similitudes (lol)

    Je vous invite tous à lire quelques pages de ce recueil^^.

    Notre Président est le Speady Gonzales (en espérant l’avoir bien écrit, si je e suis trompé William se fera un plaisir de me corriger^^) de l’UE. Donc nous ne pouvons pas dire qu’il fait « rien ».

    Il est prêt à se faire lancer des cannettes dans de grandes manifestations où il se rend, il ne fait pas rien. La preuve il fait un petit voyage en Iran…
    Ne voulant pas être l’avocat du petit diable pour l’instant je me tairais 🙂

  3. Hervé Moine said

    Très amusant ce passage Myra. Victor Hugo savait donner dans le style pamphlétaire. Comme quoi les « guignols de l’info » n’ont rien inventé. Chaque époque avec son style savait railler et tourner en ridicule ceux qui sont au devant de la scène, hommes politiques ou de spectacles, bref tous ceux qui sont exposés parce que célèbres. Ce sont les êtres en vue qui font l’objet de moquerie. L’humour est un bon moyen pour dire avec légèreté et frivolité certaines opinions. Mais, sans vouloir être rabat joie, je voudrais cependant rappeler quelques exigences de la réflexion philosophique. Non pas que celle-ci manque d’humour, mais comme nous sommes des apprentis philosophes, il faut nous contraindre à l’entrainement et aux bonnes habitudes.

    L’objet de notre réflexion n’est pas de nous en prendre à Nicolas Sarkozy, ni à quiconque d’ailleurs. Il s’agit d’en rester à la réflexion philosophique. L’important c’est de poser et de creuser des problèmes philosophiques, de proposer des analyses conceptuelles et des argumentations qui se fondent le plus qu’il est possible sur la raison. Il ne faut pas céder au piège de l’opinion. L’opinion pour nous, qui voulons philosopher ne peut être qu’un point de départ pour nous mettre en position de réfléchir, de s’interroger et de proposer des thèses. En un mot, l’attitude du philosophe doit être critique. Je crois qu’il est bon de nous rappeler régulièrement cette idée essentielle pour nous éviter de dériver et de tomber dans le piège de l’opinion.

    A l’instar de Socrate et de tous les philosophes de manière générale, si nous devons avoir une attitude critique vis à vis de l’opinion ce n’est pas pour tomber dans les travers de la banalité, des clichés, des préjugés qui sont les travers même de l’opinion.

    Il est vrai que l’article que je proposais comme un clin d’oeil peut appeler à la formulation d’opinions rapides. J’avais cependant pris soin de dire qu’il ne faut pas prendre en compte le sondage en lui-même. Mon intention est de questionner la pensée de Rousseau, le législateur doit faire et se taire plutôt que de perdre son temps à parler plutôt que d’agir.

    Cela dit, la référence proposée par Myra est intéressante car elle permet de poser un certain nombre de questions concernant l’action de l’homme au pouvoir. On peut mimer le pouvoir en s’activant et en donnant à voir un être qui tous azimuts, occuper le terrain et l’espace. Mais tous ces mouvements cherchent peut-être vainement de cacher une certaine incompétence, une impuissance. Ou bien alors l’impératif de notre société de communication et de médiatisation implique mises en scènes, gestuels…

    Mais le pouvoir n’a-t-il pas pourtant d’autres exigences, celles de la responsabilité et du service?
    Et si le pouvoir implique l’action, quelle est alors la place du discours politique?

    Une autre question est celle du pouvoir politique lui-même. Quelle est son étendue? Quelles sont les limites?

    On pourrait s’interroger sur ce qu’est un grand homme.

    On le voit les questions ne manquent pas…

  4. Je voudrais donner une précision qui n’est pas d’ordre philosophique mais juste pour rendre à Hugo ce qui est à Hugo et à Louis Bonaparte ce qui est à Louis Bonaparte! Le texte cité par Myra n’existe pas en tant que tel dans l’écrit pamphlétaire de Victor Hugo, mais est une composition à partir de « morceaux » extrait de Napoléon le petit.
    Autre précision d’ordre contextuel, Louis-Napoléon Bonaparte, Napoléon III signe le décret d’expulsion de Victor Hugo, en janvier 1852. L’écrivain s’étant violemment opposé au coup d’État du 2 décembre 1851. Alors réfugié à Bruxelles, Victor Hugo répond à celui qui s’est auto proclamé empereur par ce qui est considéré comme l’un des plus brillants pamphlets politiques jamais écrits contre un chef d’Etat despote. L’écrivain se vengeant du despote par l’arme des mots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :