Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Newletter n°10 Peine de mort d’Amnesty International

Posted by Hervé Moine sur 8 octobre 2009

Edition trimestrielle n° 10
octobre 2009
————————————————————————————–
ACTUALITES
Journée mondiale contre la peine de mort.
Objectif :  » EDUQUER A L’ABOLITION « .

La Coalition mondiale contre la peine de mort, dont Amnesty International est membre, lance tous les ans à cette date, une journée d’actions locales dans le monde entier en faveur de l’abolition de la peine capitale.


Les membres de la Coalition mondiale sont conscients que l’idéal d’une justice sans peine de mort doit être rappelé et soutenu sans relâche aussi bien que dans les pays qui ont aboli la peine de mort que dans ceux qui maintiennent ce châtiment, notamment auprès des jeunes générations : aussi ont-ils choisi comme thème de la Journée mondiale 2009 : « Eduquer à l’abolition« .


Dans cette optique, les membres de la Coalition mondiale contre la peine de mort auront soit à tirer parti des contacts qu’ils peuvent avoir dans le monde de l’enseignement, soit à contacter de nouveaux enseignants pour les inciter à organiser des débats sur la peine de mort dans leurs classes.


Il s’agit d’une action à long terme, la date du 10 octobre marquant le lancement d’un travail sur ce projet tout au long de l’année scolaire.

LIRE notre page spéciale

30 novembre : « Villes pour la vie – Villes contre la peine de mort ».
Cette manifestation annuelle, fixée au jour anniversaire de la première abolition de la peine de mort dans le Grand Duché de Toscane en 1786, est caractérisée par l’illumination ou la décoration d’un édifice public ou d’un autre lieu qui représente symboliquement la ville, afin d’affirmer la valeur de la vie et de s’opposer à la peine de mort.


« Villes pour la vie-Villes contre la peine de mort » est organisée par la Communauté de Sant’Egidio, basée à Rome, avec l’appui de la Coalition mondiale contre la peine de mort. En novembre 2008, près de 1000 villes dans 77 pays, dont plus de 55 capitales, dont Paris, ont participé à cette manifestation.


LIRE la suite

  • BONNES NOUVELLES : l’abolition en marche !

Corée du Sud. L’abolition en marche. La Corée du Sud pourrait abolir la peine de mort pour accéder à des traités du Conseil de l’Europe (Convention européenne d’extradition et Convention européenne d’entraide judiciaire en matière pénale).

Nigeria (État de Lagos). L’abolition en marche. Le 26 août, l’un des États les plus influents du Nigeria a fait un grand pas en avant vers l’abolition de la peine de mort en graciant et relâchant trois condamnés à mort. Dans l’État de Lagos, 37 autres prisonniers ont vu leur peine commuée, dont 29 sont désormais condamnés à une peine de détention à perpétuité. Le gouverneur de l’État de Lagos, Babatunde Fashola, a déclaré qu’il avait accordé cette grâce pour des  » raisons humanitaires « . Il a ajouté qu’il souhaitait donner aux prisonniers  » l’espoir de changer leur comportement et de se réinsérer dans la société « .

Etats-Unis d’Amérique.
Un 136ème condamné à mort innocenté depuis 1973 (dont 17 après des tests ADN).
La Cour suprême a ordonné la tenue d’une nouvelle audience devant permettre à Troy Davis de présenter des éléments de preuve en sa faveur.

Kenya. Le président Mwai Kibaki a commué les condamnations à mort de plus de 4 000 personnes en réclusion à perpétuité. Le président a également ordonné à des organes gouvernementaux de mener des études afin de déterminer si la peine de mort a un quelconque effet sur la lutte contre la criminalité.

Maroc. Pour marquer le 10ème anniversaire de son accession au trône, le roi a commué la peine de plusieurs dizaines de condamnés à mort en réclusion à perpétuité. Il a aussi amnistié près de 24 000 prisonniers dont plus de 16 000 détenus recouvreront la liberté, alors que 8 000 autres verront leurs peines allégées.


  • MAUVAISES NOUVELLES

Arabie saoudite. Sur 51 personnes exécutées depuis le début de l’année, 36 étaient saoudiennes et 15 étaient de nationalité étrangère.
Les autorités saoudiennes ont lancé une offensive soutenue contre les droits humains sous couvert de lutte contre le terrorisme, a déclaré Amnesty International dans le nouveau rapport qu’elle a publié le 22 juillet 2009, intitulé « Arabie saoudite.- Atteintes aux droits humains au nom de la lutte contre le terrorisme« .
En mars 2009, le gouvernement a annoncé que les procès de 991 détenus inculpés de crimes punis de la peine de mort s’étaient ouverts devant un tribunal pénal spécial.

Chine. Les exécutions continuent. Le ministère de la santé tente de contrôler le don d’organes avec l’appui de la Croix Rouge chinoise.

Etats-Unis d’Amérique. Nombre d’exécutions depuis le début de l’année : 38, depuis 1977 : 1 174.

Iran. Hausse alarmante du nombre d’exécutions. Des mineurs délinquants risquent l’exécution. Les risques de lapidation persistent.

Irak. Un rapport d’Amnesty international révèle qu’un millier de personnes encourent la peine de mort en Irak.
L’Irak est l’un des pays où le taux d’exécutions est le plus élevé au monde.

Thaïlande. Reprise des exécutions. Le 24 août 2009, deux hommes, déclarés coupables de trafic de stupéfiants et condamnés à mort, ont été exécutés par injection létale. Les dernières exécutions en Thaïlande remontaient à 2003, lorsque quatre prisonniers avaient été exécutés.

  • AUTRES NOUVELLES

Etats-Unis. Ohio. Romell Broom n’a pas pu être exécuté, les bourreaux n’ayant pas réussi à trouver une veine pour lui injecter les drogues létales.

Biélorussie. Fortes pressions du Conseil de l’Europe en faveur de l’abolition auprès du dernier pays européen qui fait encore usage de la peine de mort.

Asie. Le Réseau asiatique contre la peine de mort (ADPAN, dont Amnesty International fait partie), Human Rights Watch (HRW) et l’International Harm Reduction Association (IHRA) ont lancé un appel aux gouvernements asiatiques afin qu’ils cessent d’appliquer la peine de mort pour les infractions liées aux stupéfiants.



Retrouvez tous les détails, d’AUTRES ACTUALITES récentes
et toute l’information sur la Peine de mort
en consultant régulièrement notre rubrique d’ACTUALITES dans notre site
et dans le numéro 70 de notre bulletin @ BOLIR
ACTION
Aidez la nouvelle ministre de la Justice japonaise, qui est opposée à la peine de mort, à promouvoir l’idée de l’abolition dans l’opinion publique.Le 16 septembre 2009, Yukio Hatoyama, Parti démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche) a été investi Premier ministre par le parlement. Dans ce nouveau gouvernement, la ministre de la Justice, Keiko Chiba (photo ci-jointe), proche d’Amnesty International, est opposée à la peine de mort et veut encourager le débat national pour mettre fin à ce châtiment. Voir le Rapport d’Amnesty International de septembre 2009 « Pendus à un fil – Santé mentale et peine capitale au Japon« .

Ecrivez à Mme la ministre de la Justice pour soutenir son action et lui demander de décréter un moratoire sur les condamnations mort et les exécutions :


SIGNEZ l’action en ligne

Mettre fin aux exécutions de mineursLe 20 novembre 2009 est le 20e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant selon laquelle «ni la peine capitale ni l’emprisonnement à vie sans possibilité de libération ne doivent être prononcés pour les infractions commises par des personnes âgées de moins de dix-huit ans» (art.37). Tous les pays représentés aux Nations unies ont ratifié cette Convention et sauf les Etats-Unis et la Somalie ne l’ont pas ratifiée.
Pourtant, un petit nombre de pays continuent d’exécuter des personnes mineures au moment des faits pour lesquels elles sont condamnées.

C’est pourquoi nous vous invitons à signer et faire signer une pétition qui appelle tous les pays qui ont ratifié la Convention Internationale sur les Droits de L’Enfant à respecter leurs engagements internationaux et à mettre définitivement fin aux exécutions de mineurs.

Cet appel est principalement dirigé contre les quatre pays qui continuent d’exécuter des mineurs : l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Soudan et le Yémen.
La pétition sera remise aux autorités de ces pays le 20 novembre 2009, date d’anniversaire de la Convention.
SIGNEZ la pétition en ligne

LIRE – SE DOCUMENTER
«  Dieu et nous seuls pouvons  » – Les Très-Edifiants et Très-Inopinés Mémoires des Pibrac de Bellerocaille – Huit générations d’exécuteurs, (Roman) de Michel FALCO.
(Editions du Seuil – 1991)
A coup sûr, le premier des Pibrac n’avait pas la vocation de « bourrel » (« bourreau » en patois du Rouergue, au XVIIème siècle), officiellement, « exécuteur des hautes et basses œuvres« .


Si le seigneur de Bellerocaille n’avait eu prestement besoin d’un exécuteur, si Pibrac n’avait eu à choisir entre cet état et les galères, nul doute que lui-même et sa descendance n’eussent point arboré la devise de ceux qu’on nomme familièrement les  » bourreaux  » : « Dieu et nous seuls pouvons« .

Rendez-vous / Autres actualités majeures d’Amnesty International
Pour connaître les rendez-vous d’Amnesty International près de chez vous : consultez l’agenda du site
SOUTENIR
Des milliards d’hommes, de femmes et d’enfants à travers le monde sont privés de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux…Donnez du sens à vos achats !

Offrez un cadeau Amnesty International à vos proches et contribuez directement à l’ensemble de nos actions en faveur des droits humains.

http://www.boutique.amnesty.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :