Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

J’ai bien travaillé, je veux une Rolex !

Posted by Hervé Moine sur 11 octobre 2009

Yves Michaud Qu'est-ce que le mérite.Si à 50 ans on n’a pas de Rolex, on a quand même raté sa vie ?

A l’occasion de la parution du livre d’Yves Michaud, Qu’est-ce que le mérite ?,  intéressons-nous à la notion de mérite.

J’ai bien travaillé, je veux une Rolex !

Article d’Hervé Moine

On ne peut pas ne pas remarquer l’omniprésence du mérite. Que ce soit dans le milieu scolaire ou celui de l’entreprise, on demande la réhabilitation du mérite. Nombreux sont les discours des hommes politiques qui portent sur cette demande. Ce vieil adage « toute peine mérite salaire » n’a pas pris une ride. La question est de savoir ce que signifie exactement le mérite. C’est ce à quoi Yves Michaud s’attache à répondre dans son dernier ouvrage, Qu’est-ce que le mérite ? Il y montre les contradictions de notre société actuelle : Les revendications égalitaires pour tous les citoyens semblent se réduire à une revendication sur les salaires, un juste salaire étant une rémunération correspondant à la dose d’efforts fournis. Or, doit-on confondre mérite et rémunération par l’effort? N’y-a-t-il pourtant pas là une distinction conceptuelle importante à opérer ?

Le mérite ne doit pas se réduire au bien de l’individu.

Rappelons-nous le fameux « Travailler plus pour gagner plus ! » de Mr. Nicolas Sarkozy, lors de la dernière campagne présidentielles dans laquelle le thème du mérite était central. Mise à part Marie-Georges Buffet, tous les candidats à l’élection de 2007 prônaient « l’effort individuel ». Il fallait donc comprendre ce phénomène.  Ce fut là l’origine de la recherche d’Yves Michaud qui aura mis deux ans pour aboutir à la publication de cet ouvrage.

Il s’agit bel et bien d’un ouvrage d’actualité. En 2009, le mérite a pris une forme importante, mais il s’agit selon son auteur d’une forme devenue aplatie, elle est trop schématique. Il y a une sorte de réductionnisme, celui du mérite à la simple rémunération. Doit-on mesurer comme il est fait partout le mérite en fonction du salaire de l’individu et donc de l’individualisme ?

Selon l’expression d’Yves Michaud le mérite est caricaturé sous une « forme Rolex ». On aura compris, en passant, l’allusion, le clin d’œil ! Selon le philosophe, c’est au bien de la communauté que le mérite devrait contribuer.

Et à la récente question de la rétribution des élèves de certains établissements en fonction de leurs comportements, Yves Michaud répond de manière surprenante en affirmant qu’il y est favorable. On aurait pu penser qu’il soit farouchement opposé à cette mesure en ce que cette rémunération induirait dans l’esprit des élèves l’idée que tout effort fournit, y compris scolaire, exige salaire. « Il s’agit de récompenser collectivement la classe en cas de bon comportement. C’est une bonne idée, on retrouve le sens de la communauté. Je ne comprends pas pourquoi les gens sont contre alors qu’ils ne cessent de donner de l’argent de poche à leurs enfants. »

C’est l’idée de collectif qui est donc essentiel.

Aujourd’hui, affirme Yves Michaud, « beaucoup de personnes sont méritantes (…), celles qui s’occupent d’enfants handicapés par exemple, les infirmiers en soins palliatifs ou encore les pompiers. » Dans ces exemples que l’on pourrait prolonger aisément la liste, on retrouve bien cette idée d’un mérite qui dépasse le salaire de l’effort et de l’individualisme. En effet, on retrouve dans tous ces exemples bien plus l’idée de dévouement collectif dans le mérite. « Cette idée de collectif semble être essentielle. » La contribution à la collectivité semble effectivement quelque chose d’important, selon Yves Michaud.

Au regard de l’histoire, la notion de mérite n’est pas récente, elle est même un thème récurrent pendant la Révolution. En effet, les capacités des uns et des autres étaient utiles à la République. Ensuite, la société est devenue plus matérialiste et de ce fait, le mérite est devenu une caricature de lui-même et s’est matérialisé. Il n’est pas difficile de comprendre ce phénomène puisque nous le savons tous, dans notre société actuelle, chacun revendique un mérite personnel. Yves Michaud nous montre le comble de ce réductionnisme du mérite à l’individualisme dans le fait que « même les démérités connaissent le mérite ». Les émissions de téléréalité n’illustrent-elles pas en effet ce phénomène ? » Tous les candidats de ces programmes méritent de passer à la télévision. »

Vers une société de plus en plus individualiste ?

Mais quel regard doit-on porter sur l’avenir ? N’y a-t-il pas un risque société de tomber dans un individualisme dangereux pour la démocratie ? Ou bien le mérite garde la finalité qui est la sienne à savoir le bien de la communauté ou bien on la réduit à une fonction individualiste, utilitaire et matérialiste. Finalement, toute la question est de savoir que l’on mettra au centre des préoccupations : les relations humaines ou l’individualisme. « Si on conserve les relations humaines au centre des préoccupations futures, la notion de mérite sera présente. Si le mérite finit par avoir une fonction uniquement utilitaire, il n’en sera plus question, on sera en plein cauchemar. »

Ainsi, il nous appartient à faire en sorte que la fiction d’Aldous Huxley, Le meilleur des mondes, (1932), ne devienne pas, dans un avenir (proche) prophétie qui se réalise, à savoir, « une société dictatoriale avec toutes les apparences de la démocratie. »

Saluons cet ouvrage d’Yves Michaud, méritant, dans le sens où il fait du bien à toute la communauté.

Hervé Moine, « J’ai bien travaillé, je veux une Rolex », d’après notamment l’article de Julie Philippe, Entretien avec Yves Michaud, auteur de l’essai « Qu’est-ce que le mérite ? » (Bourin Éditeur), paru sur dijonscope.

=> voir le site dijonscope : http://www.dijonscope.com/001084-mediter-le-merite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :