Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Philosopher à la Réunion, quels enjeux ?

Posted by Hervé Moine sur 4 novembre 2009

Samedi 14 novembre 2009

à Saint-Paul (La Réunion) à la salle Leconte de Lisle

un colloque sur le thème : « Philosopher à La Réunion, quels enjeux ? »

Dans le cadre de la journée mondiale de la philosophie institué depuis 2002 par l’Unesco et célébré pour la 2ème fois à La Réunion, Karine Maillot  rapporte, dans un article pour zinfos974 la définition de la philosophie que donne Lucien Biedinger, ancien professeur de philosophie et secrétaire de l’association Cercle philosophique réunionnais. La philosophie peut-elle nous aider au quotidien ? Quelle est la place que peut occuper la philosophie dans la société en général et pour le peuple réunionnais ? Quelles sont les activités du Cercle philosophique réunionnais ? Suit cette article un commentaire d’un réunionnais à propos du racisme et des inégalités qui subsistent sur l’île française.

Journée mondiale de la philosophie : Le Cercle philosophique réunionnais raconte…

http://www.zinfos974.com

Instituée en 2002 par l’UNESCO, c’est aujourd’hui la Journée mondiale de la philosophie. Lucien Biedinger, secrétaire de l’association Cercle philosophique réunionnais nous donne sa définition de la philosophie, dont la journée est célébrée pour la deuxième fois à La Réunion.

Journée mondiale de la philosophie : Le Cercle philosophique réunionnais raconte...
Aujourd’hui, en quoi la philosophie peut-elle nous aider au quotidien ?

 

« La philosophie, au sens étymologique du terme, c’est l’amour de la sagesse. Trouvez-vous que notre monde vit dans la sagesse ? C’est-à-dire dans la justice, dans le respect des humains, au moment où il y a un milliard de personnes sur la terre qui souffrent de la faim, un enfant qui meurt de faim toutes les sept secondes. Où les richesses sont réparties de façon tellement inégales, et où à La Réunion il y a tellement de discriminations encore héritées de la colonisation et de l’esclavage ? Est-ce que c’est ça la sagesse ? Je pense que non. La philosophie doit nous aider à réfléchir et avoir un esprit critique pour analyser la réalité concrète de la société et pouvoir la transformer.

Avez-vous espoir en une transformation de la société dans le sens de la sagesse malgré le consumérisme rampant ?

Bin ou kalkul kréol lé couyon don ? Vous savez, toute l’histoire du peuple réunionnais est marquée par des combats, qui sont les signes de la sagesse, de la bataille pour se faire respecter et faire respecter notre dignité et ce depuis nos ancêtres les esclaves marrons. Regardez à l’époque de l’esclavage, Cimendef, ce chef esclave rebelle qui se réfugiait dans le piton de Mafate car il considérait que sa dignité devait être respectée. Cimendef signifie en malgache celui qui ne courbe pas la tête. C’est là que la philosophie réunionnaise à commencé.

Ainsi la philosophie a tout à fait sa place dans la société réunionnaise ?

Nous avons confiance dans le génie collectif du peuple réunionnais qui a toujours résisté à l’injustice, à l’oppression et à l’intimidation. Le Réunionnais espère prendre en main les affaires de son pays, pour aller vers un développement durable, équitable et qu’il y ait un respect entre tous les Réunionnais.

Quelles sont les activités du Cercle philosophique réunionnais ?

Nous organisons le samedi 14 novembre prochain à Saint-Paul de 8h30 à midi à la salle Leconte de Lisle, un colloque sur le thème : « Philosopher à La Réunion, quels enjeux ? ». C’est tout au long de l’année que nous organisons des conférences ici ou là pour faire vivre la philosophie à La Réunion. Nous allons aussi travailler avec d’autres associations culturelles, philosophiques et éducatives. Nous voulons faire partie de cette œuvre collective pour transformer la société réunionnaise. Nous pensons que chaque citoyen réunionnais est capable de philosopher, c’est-à-dire de réfléchir par lui-même, d’avoir un esprit critique, de chercher un sens à ce que nous faisons sur le plan individuel et collectif ».

Mercredi 4 Novembre 2009
Karine Maillot
Source : http://www.zinfos974.com

Un commentaire par un lecteur de zinfos974.com
Un philosophe qui avoue « qu’à la Réunion il y a tellement de discriminations encore héritées de la colonisation et de l’esclavage »!!!!!!! Un Cercle de philosophes qui ne nous drogue pas avec des slogans stéréotypés tels que : « A la Réunion, le racisme n’existe pas. Cafres, Malbars, Yabs, Chinois.. Tous vivent ensemble en harmonie. La Réunion est un exemple que le monde entier devrait imiter. Il fait bon vivre à la Réunion. »

 

Durant l’esclavage, la société de Bourbon était marquée par des écarts. Au 20 décembre 1848, on n’a pas remis les pendules à zéro. Alors, les inégalités perdurent. Ceux qui sont bien nés ont conservé leurs privilèges. Est-ce un mérite d’être bien né? Les affranchis et leurs descendants ont toujours été poursuivis par les préjugés racistes. Cela ne peut pas satisfaire à la sagesse des philosophes, les VRAIS.

Le Cercle philosophique Réunionnais a confiance dans le génie collectif du peuple Réunionnais. Cela aide à s’accrocher au combat. Bon vent.

Pour déposer un commentaire sur le site de zinfos974, à propos de cet article : http://www.zinfos974.com/Journee-mondiale-de-la-philosophie-Le-Cercle-philosophique-reunionnais-raconte_a11825.html
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :