Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Charles Wolfe et les mécanisme potentiellement émancipateurs de la globalisation

Posted by Hervé Moine sur 15 février 2010

Dans le cadre des Rencontres de Bellepierre,

sur le thème de l’année “Vendre, échanger, donner”,

le philosophe Charles Wolfe donnera une conférence ce soir,

lundi 15 février 2010, sur le thème

“Empire et multitude.

Les mécanismes potentiellement émancipateurs de la globalisation.

Autour de Toni Negri”.

Rendez-vous à 18 heures au théâtre du Grand-Marché,

2, rue du Maréchal-Leclerc à Saint-Denis (Réunion).

Entrée libre et gratuite.

Tout public.

___________________________________________________


“La mondialisation, pour le meilleur et pour le pire”

CLICANOO.COM | Publié le 15 février 2010

Charles Wolfe, historien et philosophe, donnera aujourd’hui à Saint-Denis une conférence sur “Les mécanismes potentiellement émancipateurs de la globalisation”.

Quelle est votre définition de la globalisation ?

C’est le processus, l’état de choses, la condition existentielle des échanges et de la déterritorialisation. Bien sûr il y a déjà là une sorte de romantisme à la Gauguin ou Conrad dans cette définition, car un grand capitaliste chinois ou britannique peut très bien passer toute une vie chez lui (ou elle) en spéculant sur des matières premières ou des devises à des dizaines de milliers de kilomètres de distance. Mais néanmoins, je pense que la mondialisation, pour le meilleur et le pire, c’est une destruction du vieux monde, au nom du profit mais aussi du changement en tant que valeur (le nouveau en tant que valeur intrinsèque) ; plutôt que d’être contre mieux vaut, en internaute, en penseur, en lecteur, “devenir-monde”.

Quels sont les mécanismes que vous jugez potentiellement émancipateurs ?

Apprendre des langues ; entrer dans la réalité virtuelle (à la World of Warcraft) ; réussir à voyager ; mais aussi tout bêtement travailler et se faire exploiter par une multinationale ; réussir à apprendre à parler à la fois dans la langue mineure de son chez soi et la langue majeure du pouvoir… Tout cela est émancipateur, potentiellement ou actuellement.

Dans une île comme la Réunion, avez-vous des inquiétudes ou des espoirs particuliers par rapport à la globalisation ?

Je ne connais pas encore la Réunion (sauf de réputation) ; mais quand on voit le désastre de l’affaire du voile islamique en France, sans parler du débat sur l’identité nationale, on est en droit de penser que la tolérance religieuse, l’hybridité, la souplesse par rapport au vieux “modèle-fantasme” républicain, est un atout pour une telle île, en comparaison avec la sclérose ou le manque de “compétitivité” de la métropole

Propos recueillis par Véronique Hummel

http://www.clicanoo.com/index.php?page=article&id_article=236525

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :