Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Qu’est-ce qu’un bon patient ? Qu’est-ce qu’un bon médecin ?

Posted by Hervé Moine sur 21 février 2010

Colloque « Qu’est-ce qu’un bon patient ? Qu’est-ce qu’un bon médecin ? »

17-19 mars 2010

Université Paris Descartes

Université de Bourgogne

affiche

PRESENTATION GENERALE

Ce Colloque se déroulera à cheval entre l’Université Paris Descartes et l’Université de Bourgogne, du 17 au 19 mars 2010 (Université Paris Descartes mercredi 17 et jeudi 18 mars) ; (Université de Bourgogne vendredi 19 mars).

Il est co-organisé par
Claire Crignon De Oliveira, maître de conférences en philosophie à l’Université de Bourgogne,
Marie Gaille, chargée de recherches au CERSES (CNRS Université Paris Descartes),
Mathias Rothe, maître de conférences à l’Université de Frankfurt sur Oder (Allemagne).

Il fait partie des initiatives du groupe de travail Philosophie et médecine, créé par Claire Crignon-De Oliveira et Marie Gaille et aujourd’hui co-animé par elles.

Ce Colloque reçoit le soutien du CERSES, du Centre Georges Chevrier et du CERPHI.

THEMATIQUE

Dans le contexte actuel d’un questionnement et d’une recomposition de la relation entre médecin et patient, ce colloque entend offrir une mise en perspective historique des évolutions contemporaines de cette relation et confronter les réflexions, recherches et travaux sur leur colloque singulier. La matière privilégiée de ce colloque sera les discours, les témoignages, les correspondances, les récits relatifs à cette rencontre dans l’histoire européenne passée et présente, de la Renaissance à nos jours.
On privilégiera l’analyse des attentes normatives qui sont présentes, explicitement ou non, au sujet de cette relation, tant du côté du patient que du côté du médecin. On privilégiera l’examen des discours en lien avec des pratiques et des contextes de mise en œuvre. Quelques questions directrices orienteront la réflexion :

a) comment est pensée la finalité de cette rencontre ? Celle-ci, en effet, paraît multiple. Pêle-mêle et sans souci de distinction entre des finalités qui seraient propres au patient et des finalités qui seraient propres au médecin, on peut évoquer : guérison, santé, longévité, connaissance de soi, soin, thérapie, prédiction, recherche, contribution à la réalisation de désir, comme le désir de procréation, gain financier, etc. Quelle est la finalité de la rencontre ? Est-elle la même pour le médecin et le patient ? Le partage d’une même finalité est-il la garantie d’une réussite de la rencontre ? Un bon médecin et un bon patient sont-ils liés par la conviction que leur relation fait partie intégrante du projet de soin ou de thérapie ?

b) À quel ethos, à quelle disposition, à quelles « vertus » mais aussi à quelles compétences sont rattachées la figure du « bon médecin » et du « bon patient » ? Pour répondre à ces questions, il est essentiel d’aborder autant les discours sur le bon médecin et le bon patient que les discours sur les ratés de leur rencontre, les défaillances, les stratégies de « fuite » ou la recherche d’alternatives (par exemple, pour le patient, différentes médecines sont à sa disposition), les passions négatives suscitées par une rencontre (et ce jusqu’à la haine du médecin). Ici, on s’interrogera aussi sur les attentes contemporaines de prise en charge de sa santé par le patient lui-même (capacité à l’observance, « empowerment ») à leur lien éventuel avec la valeur de l’autonomie du patient promue par certaines éthiques médicales, mais aussi avec l’idée très ancienne de « médecine de soi ».

c) Enfin, quel est l’impact du contexte, très variable dans l’histoire et selon l’objet de la consultation, sur la rencontre elle-même et les attentes normatives que nourrissent le patient et le médecin l’un vis-à-vis de l’autre ? La prise en compte de ce contexte permet de mettre en évidence le dispositif propre à la rencontre, qui impose à celle-ci son cadre, ses limites et certaines de ses contraintes. Ce dispositif repose sur un certain état des techniques, de l’encadrement législatif du recours aux techniques, des formes institutionnelles que prend la rencontre, du temps qu’il est possible de lui consacrer (par exemple par rapport à des contraintes économiques).

PROGRAMME

MERCREDI 17 MARS 2010
Université Paris Descartes

9h-9h15
Accueil et introduction du colloque

9h15-10h
Conférence d’ouverture

Y a-t-il de bons médecins selon Georges Canguilhem ?.
Céline LEFÈVE, maître de conférences en philosophie, Université Paris 7

10h-12h : 1ère session
Présidence de séance
Denis Berthiau,
Juriste, maître de conférences, Université Paris Descartes
10h00-10h40
Quand le patient est une famille : qu’est-ce qu’un bon patient ?
Catherine DEKEUWER, maître de conférences en philosophie, Université de Lyon 3

10h40-11h20
« Humanité » et expérience ordinaire dans la relation médicale.
Marta SPRANZI, Maître de conférences en philosophie, Université de Versailles

11h20-12h00
Impact des normes de santé et pratique de la médecine des enfants.
Edwige RUDE-ANTOINE, juriste et sociologue du droit, Directrice de recherche au CERSES, (CNRS – Université Paris Descartes)

14h-17h30 : 2ème session
Présidence de séance
Valérie Gateau
membre associé du CERSES (CNRS – Université Paris Descartes)
14h00-14h40
Droit et moralité au regard de la relation médecin-patient.
Denis BERTHIAU, juriste, maître de conférences, Université Paris Descartes

14h40-15h10
La médecine face aux pratiques sexuelles à risque.
Nicolas FOUREUR, dermatologue, chargé de mission au Centre d’éthique clinique, Hôpital Cochin

15h10-15h50
De l’importance d’être constant. Le problème de la continuité dans la relation thérapeutique.
Claire MARIN, Professeur agrégé, docteur en philosophie
15h50-16h
Pause

16h-16h40
La question de la bonne réputation du praticien et les attentes du praticien (XVIIIe siècle).
Vincent BARRAS, Professeur, Université de Lausanne, Institut d’histoire de la médecine

16h40-17h10
Soigner d’abord son éthique.
Jean-François DUPEYRON, Maître de conférences en philosophie, Université Michel de Montaigne

JEUDI 18 MARS 2010
Université Paris Descartes

9h-9h15
Accueil

9h15-10h
Conférence d’ouverture

Le bon dialogue dans la relation médecin-patient.
Jacques QUINTIN, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke, Québec, Canada

10h00-12h20 : 1ère session
Présidence de séance
Marie Gaille
Chargée de recherche au CERSES (CNRS – Université Paris Descartes) et co-organisatrice du colloque
10h-10h40
L’expertise palliative ou la construction sociale du patient.
Florent SCHEPENS, maître de conférences en sociologie, Université de Bourgogne

10h40-11h20
Bon et mauvais en psychanalyse : les paradoxes de fin de cure.
Adrien KLAJNMAN, Professeur de Philosophie au Lycée Jehan de Chelles, Docteur en philosophie associé à l’UMR 5037, Membre du Collège clinique de Paris (Ecole de Psychanalyse des Forums du Champ Lacanien)

11h20-12h
Contraindre pour soigner ? Le care à l’épreuve de la contrainte dans un service d’hospitalisation psychiatrique.
Delphine MOREAU, doctorante en sociologie, Institut Marcel Mauss (CNRS/EHESS)

14h-17h : 2ème session
Présidence de séance
Bernard Joly
Professeur de Philosophie, Université de Lille 3
14h-14h40
La « bonne patiente » selon le spécialiste des maladies des femmes au XIXe siècle (en France).
Sylvie ARNAUD-LESOT, médecin

14h40-15h10
Le patient, le médecin, et les normes de l’autre, La question de l’autonomie.
Sylvie FAINZANG, anthropologue, Directeur de recherche à l’Inserm (Cermes)

15h10-15h50
Le pouvoir de guérir : une manière de dépasser l’opposition entre pouvoir médical et autonomie du patient ?
J.-M. GUEULLETTE, Directeur du centre interdisciplinaire d’éthique de l’université catholique de Lyon
15h50-16h
Pause

16h-16h40
Les « bed-blockers » sont-ils les mauvais patients de la médecine d’urgence ?
Yannis GANSEL, pédopsychiatre aux Hospices civils de Lyon et doctorant en anthropologie, EHESS

16h40-17h20
Le bon patient dans la maladie chronique : autonome ou observant ? À propos du diabète.
Christine WATERLOT, endocrinologue au Centre hospitalier de Chambéry

VENDREDI 19 MARS 2010
Université de Bourgogne

9h30-12h40 : 1ère session
Présidence de séance
Pierre Ancet
maître de conférences en philosophie, Université de Bourgogne
9h30-10h
Accueil

10h-10h40
Le soldat, l’amant, le mari : visages du médecin dans la relation thérapeutique chez quelques médecins du XVIe siècle.
Ariane BAYLE, maître de conférences en littérature générale et comparée, Université de Bourgogne

10h40-11h20
Les pratiques médicales des médecins paracelsiens et notamment sur La présence des absents de Théophraste Renaudot.
Bernard JOLY, Professeur d’histoire de la philosophie, Université de Lille 3
11h20-11h30
Pause

11h30-12h10
Controverse autour de l’idée du médecin : les arguments piétistes et les projets iatromécanistes à Halle au début du dix-huitième siècle.
Sarah CARVALLO, Maître de conférences en philosophie, École centrale de Lyon

12h10-12h50
Représentations et figures rhétoriques du « bon » et du « mauvais » malade dans la littérature médicale du XVIIIe siècle.
Gilles BARROUX, docteur en philosophie, rattaché au laboratoire « Histoire de la philosophie ; histoire et philosophie des sciences », Université Paris X-Nanterre

14h30-17h30 : 2ème session
Présidence de séance
Claire Crignon
Maître de conférences en philosophie, Université de Bourgogne, Co-organisatrice du colloque
14h30-15h10
Quand médecins et malades écrivent leur rôle au 18ème siècle.
Sabine ARNAUD, Assistant Professor, Department of European and Classical Languages and Cultures, Texas A&M University

15h10-15h50
L’amour et la haine dans le contexte de la relation médicale.
Victor LARGER, médecin généraliste formé à la gériatrie, docteur en philosophie
15h50-16h
Pause

16h-16h40
Être patient dans une civilisation technologique.
Jean-Philippe PIERRON, Maître de conférences en philosophie, Université Jean-Moulin

16h40-17h10
Modifications contemporaines de la demande de soins adressée au médecin.
Pierre ANCET, Maître de conférences en philosophie, Université de Bourgogne

17h10-17h30
Discussions et clôture du colloque.
Contacts :
crideo@free.fr
mariegaille@yahoo.fr
maroth1@gmx.net

Post-scriptum : L’hôtel, les repas et le déplacement des conférenciers seront pris en charge

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :