Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

La vie sociale des concepts

Posted by Hervé Moine sur 22 janvier 2011

Jean-Louis Fabiani

Qu’est-ce qu’un philosophe français ?

Editions de l’EHESS, collection Cas de Figure

Présentation de l’éditeur

Le philosophe constitue l’une des figures les plus remarquables de la vie intellectuelle française. D’où vient ce statut social si spécifique à la France ? En s’intéressant aussi bien à la genèse des concepts et des systèmes qu’à la vie sociale des idées depuis les débuts de la Troisième République jusqu’aux années 1980, Jean-Louis Fabiani évoque les permanences et les évolutions de discours et de pratiques d’une discipline. Il aborde celle-ci comme objet culturel, fait éclater les formes de récit de son histoire et honore pleinement le contrat qu’il s’était fixé :donner au lecteur non initié ce qu’il faut pour comprendre comment s’est faite la philosophie.

Retraçant une histoire à pas vifs de cette discipline et des figures qui la représentent, ce livre offre une lecture vivante, pleine d’humour, notamment sur les modes de vie des philosophes (Sartre dans les hôtels miteux sans bibliothèque), leurs styles vestimentaires (le chapeau de Deleuze, le col roulé de Foucault).

Présentation de l’auteur : Jean-Louis Fabiani 

Jean-Louis Fabiani, directeur d’études à l’EHESS et professeur à Central European University de Budapest, enseigne la sociologie historique des savoirs.

Il a notamment publié « Les philosophes de la République » (Minuit) et « L’éducation populaire et le théâtre. Le public d’Avignon en action » (Presses universitaires de Grenoble).

Pour consulter le CV complet de Jean-Louis Fabiani :

http://lodel.ehess.fr/cesta/docannexe.php?id=638

Jean-Louis Fabiani présente son ouvrage dans la suite dans les idées sur France Culture : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/16260-27.11.2010-ITEMA_20255060-0.mp3

Pour se procurer l’ouvrage de Jean-Louis Fabiani :

Qu’est-ce qu’un philosophe français ? : La vie sociale des concepts (1880-1980)

Aperçu du sommaire

L’INSTITUTION D’UNE DISCIPLINE

  • Le philosophe en classe
  • Carrières et concepts
  • Les moments et les crises

UNE PHILOSOPHIE NATIONALE ?

  • Le rempart de la raison
  • Le spiritualisme français
  • Transferts conceptuels

ART, RELIGION, SCIENCE ET PHILOSOPHIE

  • La religion dans la limite de la simple raison
  • Aux frontières de la science
  • Le philosophe artiste et la tentation prophétique

Pour se procurer l’ouvrage de Jean-Louis Fabiani : Qu’est-ce qu’un philosophe français ? : La vie sociale des concepts (1880-1980)

Ci-dessous, un article du philosophe Hervé Toboul, dans l’Humanité du 21 janvier 2011, à propos de la sortie de l’ouvrage du sociologue Jean-Louis Fabiani, Qu’est-ce qu’un philosophe français ? La vie sociale des concepts.

Les grandes familles de la philosophie française

http://www.humanite.fr/20_01_2011-les-grandes-familles-de-la-philosophie-fran%C3%A7aise-462928

Les concepts philosophiques ne marchent pas tout seuls : ils plantent un décor social et figurent des habitus qui idéalisent, selon Jean-Louis Fabiani, la république des idées. Qu’est-ce qu’un philosophe français ?, Éditions de l’Ehess, 2010, 316 pages, 17 euros.

de Jean-Louis Fabiani.

Les philosophes, lorsqu’ils sont étudiés par les sociologues, accusent généralement ces derniers d’être réducteurs : les textes philosophiques deviennent trop facilement reflet de classes ou habitus sociaux. Ce livre ne peut tomber sous ce reproche, et demeure un livre de sociologie. Pour autant, il ne récuse pas et la classe et l’habitus, il montre au fil du temps le lien du philosophe français à la classe moyenne. Pour ne pas opérer de réduction, le livre se donne d’abord la durée : un siècle (1880-1980), il cherche aussi une conceptualisation non rigide de l’unité de la philosophie en France, qui permette, à la fois, de maintenir la diversité des philosophes, et de pouvoir les regrouper : les regroupements dessinant des formes d’idéaux types. Ceux-ci peuvent être plastiques, constituer des familles à partir d’un « air de famille », des schèmes conceptuels qui rapprochent relativement, aussi des dispositions ou des humeurs qui autorisent à dessiner des figures synthétiques ne constituant pas un classement fermé. On voit alors que les notions philosophiques ne marchent pas toutes seules : enseignement dans les classes terminales, lieux d’études, examens, concours, écoles, réseaux, cartes de trains, liens à l’édition, au journalisme, reprises cachées d’auteurs. Leur connaissance est nécessaire à la compréhension d’une histoire qui n’est pas que des idées.

La généalogie du schème conceptuel remonte au dernier écrit de Foucault divisant la philosophie française en deux courants : l’un dont l’objet est l’expérience subjective, l’autre la formation des concepts scientifiques. Cette division fonctionne : une « famille » comprendra notamment Ravaisson, Bergson, Sartre, la seconde, entre autres : Couturat, Cavaillès, Bachelard, Canguilhem. D’un côté ce livre rappelle… Marx, qui ne voyait pas la philosophie française et les Français en le chevalier Descartes, mais dans l’artisan Proudhon, qui importait aussi maladroitement les philosophes étrangers qu’il parlait leurs langues, ne possédant pas de savoirs extérieurs à la philosophie, développant une métaphysique brumeuse et qui, un temps, réussit à l’exportation. D’un autre côté, il souligne la présence forte de ces philosophes du concept, sachant dire la logique des choses sans se perdre dans l’esthétique des mots : ainsi Cavaillès et Canguilhem, qui furent aussi de grands résistants. Mais l’auteur prend en compte que les premiers n’ont pas toujours ignoré la raison, et que les seconds n’ont pas toujours ignoré l’existence : le lecteur verra dans ce livre, très savant et plein d’humour, comment la « coexistence permanente » de ces deux courants a favorisé la persistance d’une pensée républicaine à laquelle la grande sociologie française, en une heureuse interaction réciproque avec la philosophie, et dont Fabiani est l’un des héritiers, est attachée.

Hervé Touboul, philosophe

Pour se procurer l’ouvrage de Jean-Louis Fabiani : Qu’est-ce qu’un philosophe français ? : La vie sociale des concepts (1880-1980)

Rappelons que Jean-Louis Fabiani est également l’auteur des Philosophes de la République aux éditions de minuit en 1988.

Dans la mémoire universitaire, la Troisième République est l’âge d’or de la philosophie des professeurs : l’hagiographie continue d’y trouver ses héros et ses modèles (Lagneau, Alain, Bergson, etc. ).

La représentation commune et le discours savant les philosophes s’accordent pour voir dans ce moment une identification parfaite entre la philosophie et l’institution. Mais l’humeur anti-institutionnelle qui domine aujourd’hui conduit à faire de ces hommes des maîtres dévoués à leur classe plutôt que des héros de la raison. À travers l’analyse des transformations qui affectent le corps professoral entre 1880 et 1914 et l’étude d’un répertoire philosophique matérialisé dans des programmes, une langue commune, des façons de faire et des normes de présentation de soi, ce livre donne les moyens de reconstruire l’espace des possibles au sein duquel se développent les grandes œuvres aussi bien que celles qui tournent court.

En s’attachant à l’émergence de la notion de crise de la philosophie au tournant du siècle, on peut comprendre les métamorphoses qui conduisent la discipline du couronnement du sommet vers les marges. Les philosophes de la République sont à la fois lointains et proches : alors que tout semble les opposer aux universitaires d’aujourd’hui (style de vie, choix des objets de connaissance), on constate que la situation de la philosophie française contemporaine dans l’espace des disciplines ne peut être expliquée qu’en référence au moment fondateur de la Troisième République.

Substituant à la piété du discours commémoratif un travail d’objectivation, ce livre veut contribuer au développement d’une histoire de la philosophie qui ne se contenterait pas de décrire et de dénombrer la “ suite des nobles esprits ” qu’évoquait Hegel.

Pour se procurer Les Philosophes de la République

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :