Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Décès de Jean-Paul Dollé. L’infatigable philosophe de la ville s’en est allé.

Posted by Hervé Moine sur 5 février 2011

Jean-Paul Dollé philosophe, essayiste et romancier est décédé le 2 février 2011, à l’âge de 71 ans apprenait-on hier par la presse. Figure touchante, il fut l’un des premiers philosophes à s’intéresser à la ville et est devenu un militant de la citadinité et de la citoyenneté.

Né en 1940, Jean-Paul Dollé enseignait depuis 1969 à l’École d’architecture de Paris-la Villette. Il fut très actif lors des événements de Mai 68. Il s’était d’ailleurs fait connaître avec un livre inspiré par mai 1968, Le Désir de révolution.

Devenu l’un des animateurs du débat public sur la ville, sur la question de l’urbanité et de la citoyenneté, il fut cofondateur de Banlieue 1989, et a été un militant de la citadinité, l’essentiel étant pour lui que la citadinité devienne un enjeu fondamental de la recherche philosophique et de la scène politique démocratique. En outre, il animait le réseau architecture-philosophie composé d’architectes, de chercheurs et de philosophes.

Aux Éditions Lignes, il a publié Le Territoire du rien (ou la contre-révolution patrimonialiste) en 2005 et L’Inhabitable capital, en 2010. D’autre part, Il avait publié il y a peu une biographie de son ami Pierre Goldman : L’Insoumis, vies et légendes de Pierre Goldman,

Jean Paul Dollé est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages :

  • Le Désir de révolution, Grasset, 1972
  • Voie d’accès au plaisir : la métaphysique, Grasset, 1974
  • Le Myope, Grasset, 1975
  • L’Odeur de la France, Grasset, 1977
  • Haine de la pensée : en ces temps de détresse, Denoël, 1978
  • Danser maintenant, Grasset, 1981
  • Véra Sempère, Grasset, 1983
  • Monsieur le Président, il faut que je vous dise, Lieu Commun, 1983
  • Fureurs de ville, Grasset, 1990
  • L’Insoumis : vies et légendes de Pierre Goldman, Grasset, 1997
  • L’Ordinaire n’existait plus, L. Scheer, 2001
  • Métropolitique, Éd. de la Villette, 2002
  • Le Territoire du rien ou La contre-révolution patrimonialiste, Lignes, 2005
  • Conversation sur la Chine entre un philosophe et un architecte (avec Philippe Jonathan), L’Aube, 2007
  • La Joie des barricades, Germina, 2009
  • L’Inhabitable capital, Lignes, 2010

Hervé Moine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :