Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Les rencontres de Sophie

Posted by Hervé Moine sur 22 mars 2011

Sophie ramène sa science et sa philo au lycée

Article de Véronique Escolano paru dans Sud Ouest, mardi 22 mars 2011

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Sophie-ramene-sa-science-et-sa-philo-au-lycee-_-1735812——44109-aud_actu.Htm

Succès de la philosophie grand public ce week-end au Lieu Unique. 4 000 personnes ont assisté aux Rencontres de Sophie. Elles se sont prolongées au lycée Jean-Perrin à Rezé où la philo est enseignée dès la 1re.

Reportage

Samedi, de la philo, dimanche, de la philo et lundi, encore de la philo mais au lycée Jean-Perrin à Rezé. C’est une tradition désormais depuis cinq ans, les Rencontres de Sophie se prolongent dans l’ombre avec des conférences rien que pour les lycéens de Jean-Perrin à Rezé. Gaëlle a tout particulièrement apprécié les mini-conférences de l’Abécédaire philo, création de Sophie, avec la reprise des lettres I, M et Q (1). « C’est court, synthétique, accessible. » « Et c’est bien de ne plus avoir les profs mais une autre approche », ajoute sa copine.

Pourquoi Sophie va-t-elle à Jean-Perrin ? Parce que le lycée a tout particulièrement la philo dans la peau. Avec Guérande et Cholet, il est un des trois établissements de l’académie qui enseigne la philo dès la classe de première dans les classes littéraires à raison de deux heures hebdomadaires. Normalement, l’apprentissage débute en terminale. Cette initiative démarrée il y a six ans est inscrite dans le projet d’établissement de Jean-Perrin. « Elle apporte confiance aux séries littéraires », observe Hervé Kerhoas, professeur de philosophie. Un propos confirmé par une élève, Shannah. « En terminale littéraire, la philo, c’est 8 h par semaine pour nous et un coefficient 7. L’initiation en première permet de bien rentrer dans la philo et de dédramatiser. Et c’est bon pour la culture générale. »

Bioéthique et futurs scientifiques

Cette particularité permet de maintenir un gros îlot de résistance littéraire dans un lycée à dominante scientifique. Laquelle dominante n’est pas contraire à la philo. Bien au contraire. Et les conférences sur la bioéthique données, hier, par le professeur Gérard Dabouis du service oncologie médicale du CHU de Nantes et de Sylvie Grunwald, juriste et membre de la consultation d’éthique clinique ont passionné les élèves de terminale STL (sciences et techniques de laboratoire), autre rareté pédagogique offerte par le lycée rezéen. « C’est drôlement intéressant quand la philo aborde des sujets qui nous concernent ou parlent concrètement du quotidien », reconnaît une petite bande de terminales STL qui avoue y voir plus clair dans la procréation médicale et les dons d’organes que dans la caverne de Platon.

Véronique Escolano

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :