Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Que Dieu te comble d’années

Posted by Hervé Moine sur 6 novembre 2011

Bertrand Vergely

Retour à l’émerveillement

Chez Albin Michel

Collection Essais Clés

Présentation de l’ouvrage de Bertrand Vergely, Retour à l’émerveillement

« Notre devoir le plus impérieux est peut-être de ne jamais lâcher le fil de la Merveille. Grâce à lui je sortirai du plus sombre des labyrinthes ». Partant de cette magnifique formule de Christiane Singer, qui fut son amie, Bertrand Vergely s’attaque à un sujet non seulement essentiel, mais indispensable à l’équilibre de chaque être humain : l’acte de savoir s’émerveiller, envers et contre tout. Cet essai écrit d’une plume vive est un vibrant plaidoyer pour retrouver l’amour de la vie et la noblesse de l’âme.

Qui s’émerveille n’est pas indifférent mais est ouvert au monde, à l’humanité, à l’existence. Il rend possible un lien à ceux-ci. On comprend donc que la faculté de s’émerveiller soit jugée comme la

chose la plus précieuse qui soit. On peut être pauvre mais si l’on sait s’émerveiller, on est riche.

Bertrand Vergely enracine sa grande culture et son propos dans une véritable philosophie du vécu, et montre comment il est possible de renouveler sans cesse ses capacités d’émerveillement devant

l’existence.

Se procurer de l’ouvrage de Bertrand Vergely, Retour à l’émerveillement

Bertrand Vergely : « Bien vieillir c’est savoir rester jeune »

Interview par Chantal Cabé – publié dans La Vie le 04 novembre 2011

http://www.lavie.fr/bienvivre/sante/bertrand-vergely-bien-vieillir-c-est-savoir-rester-jeune

Qu’est-ce que la vieillesse et pourquoi certains vieillissent-ils mieux que d’autres ? Peut-on se préparer à vieillir ? Réflexion avec Bertrand Vergely, philosophe, sur cette question existentielle.

Le philosophe et théologien Bertrand Vergely est l'auteur de "Retour à l'émerveillement" © Camille Tassel

Le philosophe et théologien Bertrand Vergely est l'auteur de "Retour à l'émerveillement" © Camille Tassel

Bien vieillir, est-ce rester jeune ?

Oui, c’est le paradoxe. Les gens qui vieillissent bien n’ont pas tué leur jeunesse. Ils savent s’émerveiller. Bien vieillir, ce n’est donc pas tant être jeune que savoir le rester. En l’occurrence, c’est savoir recevoir la vie comme don et comme présent. C’est être présent. Le philosophe Martin Heidegger explique cela quand il parle d’« habiter l’existence ». Bien vieillir, c’est être capable d’habiter tous les âges de sa vie : l’enfance, la jeunesse, l’âge adulte et la vieillesse.

L’homme est-il comme le bon vin, se bonifie-t-il avec le temps ?

Oui, comme le vin prend de l’ampleur en mûrissant, nous nous bonifions tous avec le temps. Les vignerons ne perçoivent pas le vieillissement du vin comme un handicap mais comme une absolue nécessité. Trop jeune, le vin est acide. Il n’a pas cette patine que donne le fait d’habiter le fût. Mûrir, c’est l’œuvre du temps, de la bonification. Les personnes qui vieillissent bien ne sont pas obsédées par les inconvénients de l’âge – il y en a toujours. Elles ont comme principal souci de demeurer dans la vie et dans l’intelligence. Et elles en sont récompensées en faisant tous les jours des découvertes intellectuelles, affectives, sentimentales. Elles vivent.

Comment expliquez-vous, alors, que certains d’entre nous échappent aux bénéfices du temps ?

Si certaines personnes sont vieilles, c’est pour une seule raison : elles se comparent aux autres. Si, par exemple, vous regardez votre passé de femme et vous dites : « Ah, ce que j’aimerais être cette jeune fille ravissante pour que tous les garçons me regardent », vous plongerez dans la tristesse. Vous courrez derrière votre jeunesse que vous ne rattraperez jamais. C’est l’enseignement de Jean-­Jacques Rousseau. L’inégalité sociale apparaît dès qu’on regarde dans l’assiette du voisin et qu’on en est jaloux : « Il a ça et moi pas, je ne comprends pas. » Dans son livre Éloge de la faiblesse, le philosophe et écrivain contemporain suisse Alexandre ­Jollien fait un constat semblable, que l’on peut résumer ainsi : « Moi qui suis handicapé, si je regarde le corps des autres, je suis mort. Si je reste à l’intérieur de moi-même sans me comparer aux autres, je suis sauvé. » En ce sens, pour bien vieillir, il faut être capable de détachement et d’humour. Si on ne prend pas de recul, on est mort. Vieillir implique une croissance, alors qu’être vieux est synonyme de décadence. Vieillir, c’est aller dans la vie. Être vieux, c’est perdre le goût de la vie.

Les personnes qui « vieillissent bien » ont-elles des caractéristiques communes ?

Toutes gardent de la curiosité intellectuelle et s’intéressent aux autres. Selon le philosophe Friedrich Nietzsche, il existe de multiples façons de regarder l’existence. Je peux l’envisager du point de vue de l’enfance, sans être un éternel enfant. Je peux la regarder du point de vue de la jeunesse, sans être un éternel adolescent. Je peux la voir du point de vue de l’âge adulte pour, à un moment donné, la voir avec les yeux de la vieillesse. L’important étant d’aller toujours plus loin. Le regard qu’on porte sur la vie peut en changer le cours.

Quelle est la démarche à suivre pour accepter de vieillir ?

Accepter de vivre. Ne pas penser que la vieillesse tue la vie mais que la vie peut réveiller la vieillesse. Plus on vit longtemps, plus on a de chances de fabriquer ce recul extraordinaire que donne la vieillesse. C’est pour cela que les Grecs se souhaitent « Chronia pola », c’est-à-dire : « Que Dieu te comble d’années. »

Se procurer de l’ouvrage de Bertrand Vergely, Retour à l’émerveillement

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :