Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Dans le nord on démocratise la philosophie

Posted by Hervé Moine sur 9 novembre 2011

Les 3 prochaines conférences des « A propos philosophiques » au lycée Ribot de Saint-Omer

L’utopie de soi-même

par Sophie Djigo

Jeudi 10 novembre 2011 à 18h

______________________________________

De 1984 à 2084 : Orwell, penseur politique du XXIe siècle

par Jean-Jacques Rosat

samedi 26 novembre 2011 à 10 heures

_________________________________________

Auguste Comte et notre époque,

une tentative de dépoussiérage d’un philosophe un peu oublié

par Jean-François Rémond

vendredi 23 mars 2012 à 18 heures

________________________________________

Les « À propos philosophiques » signent avec Cité philo, sans perdre leur âme

Article publié par Jennifer-Laure Djian dans La Voix du Nord du 9 novembre 2011

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Saint_Omer/

Pour leur troisième saison, les À propos philosophiques, conférences audomaroises quasi trimestrielles organisées en lien avec la Comédie de l’Aa, s’unissent avec Cité philo, manifestation régionale imaginée par Philolille pour démocratiser la philosophie. Trois conférences sont prévues, la première a lieu demain soir.

De quoi parlent deux professeurs de philosophie lorsqu’ils se rencontrent ? Si l’on dit de philosophie on n’aura pas totalement tort, surtout si l’on évoque la première entrevue entre Jean-François Rémond et Sophie Djigo, enseignants au lycée Ribot, il y a deux ans. Lui est l’initiateur des À propos philosophiques, conférences quasi trimestrielles qui, depuis trois ans, sont le fruit d’un partenariat avec la Comédie de l’Aa et dont l’hôtel de ville est le théâtre. Elle est membre de l’association Philolille qui organise chaque année Cité philo, qui n’avait de cesse d’essaimer ses rendez-vous philosophiques dans le but de démocratiser la discipline. Une ambition que partage Jean-François Rémond.

Ligne d’expérimentation

Très vite, tous deux ont imaginé lier les deux événements. « Ça nous a paru logique, se souvient Sophie Djigo. Et le déclic supplémentaire a été l’action de développement qu’ont engagé le rectorat et Cité philo dans les lycées. » Le partenaire originel des À propos philosophiques, la Comédie de l’Aa, reste partie prenante. Un troisième s’ajoute, le lycée Ribot, qui offre ses locaux, les A propos déménagent de l’hôtel de ville vers la salle Ida-Grinspan, au sein de l’établissement. « Ça témoigne de l’envie du proviseur Philippe Saï, d’oeuvrer sur une ligne d’expérimentation et d’innovation, indique Jean-François Rémond. Ça se traduit par des choses nouvelles. Nous sommes les premiers de l’académie à faire cours aux terminales littéraires à partir de la série « The Wire » et l’un des seuls lycées à mener une expérimentation de philosophie en seconde à partir de « Buffy contre les vampires ». Et ce n’est pas un bricolage pédagogique : le taux de réussite au bac en terminale littéraire l’année dernière est de plus de 95 %. » Le lycée Ribot confirme aussi, ainsi, sa « tradition de lieu ouvert », estime Sophie Djigo. De « lieu de diffusion culturelle », précise Jean-François Rémond. Pour leur première année de collaboration, les artisans des À propos nouvelle formule tablent sur trois conférences. La première, demain soir à 18 heures, menée par Sophie Djigo sur L’utopie de soi-même, la dernière, le 23 mars à 18 heures par Jean-François Rémond sur Auguste Comte et notre époque, une tentative de dépoussiérage d’un philosophe un peu oublié. Entre les deux, la conférence du samedi 26 novembre à 10 heures, sera le point d’orgue de la saison puisqu’un invité de marque interviendra, Jean-Jacques Rosat, enseignant chercheur au Collège de France, sur le thème De 1984 à 2084 : Orwell, penseur politique du XXIe siècle.

C’est ce que permet ce ralliement à Cité philo. S’offrir des invités de prestige. « C’est l’intérêt. Élargir le champ des intervenants sans se couper des intervenants historiques, qui étaient de qualité, assure Jean-François Rémond. Et puis c’est un label qui vient reconnaître le sérieux d’un travail. » Il permet aux À propos de rayonner plus loin, le programme bénéficiant de l’appui de Cité philo. Et de s’imaginer autrement. « Le rythme de croisière serait de cinq conférences annuelles, pense Sophie Djigo. On aimerait aussi faire évoluer les formes, peut-être rompre avec la formule conférences et instituer des conversations entre deux intervenants, croiser les paroles de philosophes avec un écrivain, un scientifique ou un psychanalyste… » Sans dénaturer l’À propos.

A propos philosophiques, demain soir à 18 heures, salle Ida-Grinspan au lycée Ribot. Sur L’utopie de soi-même. Gratuit.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :