Actuphilo

Actualité philosophique et réflexion philosophique sur l'actualité

Un dossier multimédia consacré au mathématicien, physicien et philosophe, Henri Poincaré

Posted by Hervé Moine sur 16 juillet 2012

A l’occasion du centenaire de la mort de Henri Poincaré, l’équipe CNRS Sagascience vient de lancer un dossier multimédia consacré au mathématicien, physicien et philosophe.

Ce dossier est réalisé avec le soutien de l’Institut national des Sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) du CNRS et des chercheurs des Archives Henri Poincaré.

Il aborde aussi bien des aspects biographiques que l’oeuvre scientifique du savant, ou son rôle public dans son temps.

Ce dossier est disponible en ligne à l’adresse suivante : http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dospoincare/#

Henri Poincaré, considéré par beaucoup comme le dernier « grand savant universel » a su faire émerger de nombreuses théories nouvelles. Mathématicien de génie, physicien brillant et philosophe des sciences reconnu, il s’est également investi dans la diffusion des sciences et plus généralement, dans l’instruction publique. Ses travaux en mathématiques l’ont amené à s’intéresser au principe de relativité, à la thermodynamique ou à la stabilité du système solaire, faisant de lui l’un des précurseurs de la théorie du chaos. Ses travaux sur la géométrie non-euclidienne et la quatrième dimension inspireront des artistes du début du 20ème siècle comme Marcel Duchamp. Membre de très nombreuses académies, Poincaré est reconnu très tôt au niveau international. Il est élu à l’Académie des sciences en 1887 et en devient président en 1906. Il entre à l’Académie française en mars 1908. Les ouvrages de philosophie scientifique de Poincaré ont connu un grand succès, contribuant à renforcer sa renommée. « Il ne peut pas y avoir de morale scientifique, mais il ne peut pas non plus y avoir de science immorale », écrivait-il dans Dernières pensées, en 1913.

L’animation multimédia CNRS/sagascience consacrée à Henri Poincaré retrace son parcours. Articulé autour de 3 parties – sa jeunesse et ses études, son parcours scientifique, son implication dans la société – ce dossier a bénéficié de l’expertise de chercheurs du laboratoire d’histoire des sciences et de philosophie.

Une philosophie de savant

Poincaré fut de ces savants qui réussirent un doublé peu évident : voir ses travaux acceptés et ovationnés par l’ensemble de la communauté scientifique tout en remportant les faveurs du grand public. Un tel succès tient à la multiplication de ses centres d’intérêt. Scientifiques et « gens du monde » n’acclamaient pas forcément la même figure. Pour les premiers, il était le découvreur des fonctions fuchsiennes et une vitrine vivante de la science française sur la scène internationale. Pour les seconds, il était un philosophe et un intellectuel réputé dont les travaux devaient lui permettre d’être élu en 1908 à l’Académie française.
De 1902 à sa mort, Poincaré publia trois ouvrages de philosophie scientifique au sein d’une collection dirigée par Gustave Le Bon, chez Flammarion : La science et l’hypothèse (1902),La valeur de la science (1905) et Science et méthode (1908). Le succès de ces ouvrages fut retentissant et durable. Les tirages atteignirent des hauteurs importantes pour des ouvrages philosophiques. En 1925, le plus connu de ses livres, La science et l’hypothèse, avait déjà été tiré à 40 000 exemplaires, sans compter les traductions.
La philosophie de Poincaré n’est pas celle d’un philosophe professionnel. De plus elle ne vise pas à élaborer un système général. Il s’agit d’abord d’une philosophie de savant qui trouve ses fondements dans sa pratique quotidienne de la science et dans les débats scientifiques de son temps. À ce titre, elle est fortement influencée par les réflexions de Mach, Maxwell ou Helmholtz. Cependant, elle n’est pas que cela car elle est aussi très marquée par les doctrines philosophiques de son temps (celles d’Émile Boutroux, son beau-frère, mais aussi celles de Jules Lachelier, William James, etc.) et imprégnée d’un néokantisme en vogue à son époque.
Les réflexions philosophiques de Poincaré semblent plutôt précoces. Dès 1880, il collabore avec Émile Boutroux à l’édition de la Monadologie de Leibniz. Quelques années plus tard, il s’intéresse à l’évaluation philosophique des géométries non euclidiennes. Cependant c’est surtout à partir des années 1890 qu’il deviendra un acteur essentiel de la scène philosophique française, notamment à travers une implication continue au sein de la Revue de métaphysique et de morale (dans laquelle il publie une vingtaine d’articles jusqu’à sa mort) et la participation à l’organisation d’un grand nombre d’entreprises : la célébration du tricentenaire de la naissance de Descartes, le Congrès international de philosophie de 1900, l’entreprise internationale d’édition des œuvres de Leibniz.
La philosophie de Poincaré est souvent désignée par le terme de conventionnalisme. Ce raccourci commode – que Poincaré n’employa pas lui-même – caractérise une pensée qui s’est surtout concentrée sur la dimension constructive des principes scientifiques. Son conventionnalisme mathématique stipule que l’expérience doit être organisée par des conventions guidées par le critère de simplicité et l’expérience des phénomènes physiques. Cette théorie a eu une grande influence sur l’épistémologie du 20e siècle : l’idée que les théories mathématiques intègrent des éléments décisionnels, de sorte qu’elles ne sont ni de pures copies de relations idéales, ni les réalisations d’une abstraction inductive, pas plus que de simples résultats d’une évidence a priori, constitue la contribution la plus reconnue et importante de la philosophie de Poincaré.
Outre cet apport essentiel, Poincaré mènera une réflexion très approfondie sur le rôle de l’intuition dans l’enseignement et la recherche mathématique et s’engagera dans une controverse très vive contre les thèses logicistes qui prétendaient réduire les mathématiques à la logique.

Extrait du site

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :